STERRITT Laurence

Maîtresse de conférences HDR

Maîtresse de conférences HDR

Responsable du Programme C : Expériences de la modernité dans l’espace transatlantique, XVII-XVIIIèmes siècles,

Co-responsable du thème “Religion vécue”

Carnet de recherche : http://britaix.hypotheses.org
Membre du Comité d’organisation Congrès SAES 2019

Coordonnées de contact :

La plupart de mes publications sont accessibles sur HAL-SHS en cliquant sur https://cv.archives-ouvertes.fr/laurence-lux-sterritt

J’ai obtenu mon PhD dans le département d’histoire de l’université de Lancaster (Royaume-Uni) avec une thèse intitulée ‘Soldiers of God’. Aspects of female involvement in the Catholic Reformation in England and France, 1603-1685 (2001), qui présentait une analyse comparative des vocations des ursulines françaises et des Jésuitesses anglaises fondées par Mary Ward. Depuis mon recrutement au LERMA en 2004, ma recherche s’est concentrée sur l’ère culturelle anglophone. Entre 2008 et 2013, j’ai été membre du conseil consultatif du projet Who Were the Nuns? A Prosopographical Study of English Convents in Exile financé par l’AHRC (Arts and Humanities Research Council) et l’université de Queen Mary à Londres, et dirigé par Caroline Bowden. Ma participation à ce projet a donné lieu à plusieurs publications.

En 2018-2019, j’ai obtenu une délégation CNRS auprès de l’IRCL.

J’ai soutenu mon Habilitation à Diriger des Recherches en 2016 sous le titre Femmes et catholicisme au dix-septième siècle : négociation des normes, anglicité, religion vécue

De 2005 à 2017, j’ai co-dirigé au LERMA le séminaire sur les XVIIème et XVIIIème siècles avec Jean Viviès puis Jean Viviès et Anne Page. J’ai l’honneur d’en être la responsable depuis sa nouvelle formule adoptée en 2017. Le séminaire (désormais appelé “programme”) Expériences de la modernité dans l’espace transatlantique, XVII-XVIIIèmes siècles est doté d’un carnet de recherche http://britaix.hypotheses.org et d’un compte Twitter @Britaix17_18, que j’anime. Au sein du programme, je co-dirige le thème “Religion vécue” avec Anne Page.

Je travaille sur histoire des Catholiques dans l’Angleterre du XVIIème siècle, et depuis 2010 ma recherche s’est intéressée plus particulièrement aux convents anglais en exil sur le continent. Grâce à l’étude de leurs sources imprimées et manuscrites, j’ai pu explorer le rôle des religieuses cloitrées dans la contre-réforme, leurs réseaux spirituels mais aussi politiques, leur rapport à l’Angleterre au prisme de l’exil, leur spiritualité, mais aussi leur rapport au corps et aux émotions.

War Sermons

Gilles Teulié & Laurence Lux-Sterritt – 2009

Pour le Programme C  Expériences de la modernité dans l’espace transatlantique, XVII-XVIIIèmes siècles, carnet de recherche http://britaix.hypotheses.org

et compte Twitter @Britaix17_18

Carnet de recherche Early Modern English Nuns in Exile https://emen.hypotheses.org/

Défiler vers le haut