GALIANA-CAMARENA Elodie - Thèse / HDR

Titre de thèse :
Vie, correspondance et fiction de Jonathan Swift (1667-1745) : la représentation du féminin
Directeur de recherche :
Pr. Jean Viviès ; Dr. Ruth Menzies
Date de la première inscription :
01.10.2015
Résumé de la thèse en français :

Près de trois cents ans après sa mort, Jonathan Swift continue de fasciner. Cet auteur éminent du XVIIIème siècle nous a légué des satires mordantes, empreintes d’ironie et d’humour. Afin d’être publié impunément, Swift fut un auteur masqué et dut se créer plusieurs personae. Tout le monde était susceptible de devenir sa cible, y compris les femmes, qu’il visa dans ses œuvres majeures. Leurs corps et défauts furent minutieusement décortiqués. Cependant, Swift eut de nombreuses amies, qui devinrent ses correspondantes. Il inspira nombre de femmes. La représentation du féminin et des femmes donnée dans ses œuvres, repoussante pour l’époque, en devient fascinante. En l’étudiant, nous tâcherons de comprendre pourquoi les femmes furent ainsi dépeintes, notamment dans la mesure où Swift était entouré par un « sérail » d’intellectuelles qu’il soutint et encouragea, ce qui pourrait signifier que sa satire des femmes ne serait alors pas une fin en soi, mais peut-être un moyen de toucher à une satire plus universelle.
5 mots-clés en français :

Jonathan Swift - Femmes  - Fiction - Journal - Correspondance

Résumé de la thèse en anglais :

As his death tercentenary approaches, Jonathan Swift remains a fascinating figure. This eminent eighteenth-century author gave the world biting satires, imbued with irony and humour. In order to do so with impunity,Swift had to be a masked writer and to create several personae. Everyone became Swift’s targets. In his major works, women were not spared. Their bodies and flaws were meticulously depicted. However, Swift had many female friends, and constantly wrote to them. He inspired many women, and still does. The representation of femininity and women in his works is fascinating for the time. Our study will aim to analyse why women were thus represented in Swift’s writing. He was nonetheless surrounded by a “seraglio” suggesting that his satirical reflections on women may not have been an end per se, but, for instance, a means to achieving more universal forms of satire.

5 mots-clés en anglais :

Jonathan Swift - Women - Fiction - Journal - Correspondence

Contrats et bourses :

ATER AMU (2019-2020)

Assistante de langue à City of London School for Girls (2018-2019)

Préparation aux épreuves du GCSE et A-Levels.

Lectrice de français à Queen Mary University of London (2016-2018)

Enseignements 2016-2017 : Speaking, Reading and Writing, Listening (1st year) ; Advanced Speaking, Advanced Reading and Writing, Advanced Grammar (2nd year) ; Advanced Argumentative Skills (3rd year).

Enseignements 2017-2018 : Speaking, Reading and Writing, Listening, Translation (1st year) ; Advanced Reading and Writing, Advanced Grammar, Translation (2nd year) ; Advanced Argumentative Skills, Translation (3rd year).