Accueil

Présentation

Le Laboratoire d’Études et de Recherche sur le Monde Anglophone (LERMA) est une équipe d’accueil d’Aix-Marseille Université (E.A. 853), fondée en 2005. Ses chercheurs travaillent sur le monde anglophone, ses langues, cultures, productions culturelles et ses interactions avec les différentes aires géographiques.
Le LERMA est dirigé par Anne Page, Professeur de littérature et de civilisation britanniques, et Sophie Vallas, Professeur de littérature américaine, directrice adjointe.

Les membres

L'unité comprend 54 membres : 42 enseignants-chercheurs (29 maîtres de conférences et 13 professeurs), 5 professeurs détachés du secondaire docteurs et 1 ATER docteur, 6 professeurs émérites, ainsi que 39 doctorants. Des jeunes docteurs de l'unité et des personnalités extérieures collaborent également aux travaux. Le LERMA dispose d'un Advisory Board international, sollicité sur des questions relatives à la structuration de la recherche et aux appels à projets.

Maison de la Recherche et Fédération CRISIS

Le LERMA est installé au 3e étage de la Maison de la Recherche de la Faculté Arts, Lettres, Langues, Sciences Humaines (ALLSH) d'AMU et sa directrice est membre de la conférence des directeurs d'unités. L'unité est membre de la Fédération de Recherche CRISIS qui, depuis 2016, regroupe les 11 unités de recherche de la Maison de la Recherche.

Activités, revue, accès ouvert

Le LERMA propose des séminaires de recherche, des colloques, journées d’étude, des conférences et accueille régulièrement des congrès. Il publie E-rea, revue en-ligne bi-annuelle, et dispose d’une collection dédiée de publications en accès ouvert sur HAL-SHS.

Pour les activités 2017-2018, cliquer ici.

Master et doctorants

Les enseignants-chercheurs animent le Master Recherche Aire Culturelle du Monde Anglophone (ACMA) adossé à l'unité. Les doctorants sont inscrits à l'École Doctorale 354, "Langues, Lettres et arts".

Structuration de l'unité

Le LERMA est divisé en quatre programmes de recherche (eux-mêmes sous-divisés en thèmes) et deux projets transversaux. Les présentations détaillées se trouvent dans les pages correspondantes (menu "Recherche") ou en cliquant ci-dessous.

Programme A, « Disciplines à l’épreuve du décentrement : repenser les approches, interroger les savoirs » (resp. Cécile Cottenet, MCF HDR) :
•    Thème A1 : « Langues et langage : du trouble à la thérapie » (resp. Sara Greaves, MCF HDR), projet intersectoriel avec le CAMSP de l’Hôpital Salvator (Marseille)
•    Thème A2 : « L’expression littéraire du ferment économico-financier en Grande-Bretagne et aux États-Unis du XVIIIe siècle à nos jours » (resp. Michel Van der Yeught, PR, Nathalie Vanfasse, PR)
•    Thème A3 : « Les passeurs du champ littéraire : transferts transnationaux entre les États-Unis et la France, du XIXe au XXIe siècle » (resp. Cécile Cottenet, MCF HDR)

Programme B, « Relation à l’Autre, Mémoire, Identité » (resp. Isabelle Vagnoux, PR)
•    Thème B1 : « Rémanences dans le monde anglophone, XXe-XXIe siècles » (resp. Karine Bigand, MCF et Marie-Odile Hédon, PR)
•    Thème B2 : « Observatoire des Relations Extérieures du Monde Anglophone » (resp. Valérie André, MCF et Isabelle Vagnoux, PR)
•    Thème B3 : « Critical Geographies » (resp. Gilles Teulié, PR).

Programme C, « Expériences de la modernité, XVIIe-XVIIIe siècles » (resp. Jean Viviès, PR)
•    Thème C1 : « Swift et la modernité » (resp. Jean Viviès, PR)
•    Thème C2 : « Religion vécue » (resp. Anne Page, PR IUF et Laurence Sterritt, MCF HDR)
•    Thème C3 : « Ré-écrire/traduire les textes de la modernité » (resp. Gérard Hugues, PREM et Ruth Menzies, MCF)

Programme D, « Le sujet comme objet » (resp. Sandrine Sorlin, PR)
•    Thème D1 : « Pratique et théorie de la biographie » (resp. Joanny Moulin, PR)
•    Thème D2 : « Nouvelles frontières du récit de soi » (resp. Sophie Vallas, PR)
•    Thème D3 : « Subjectivité et construction du visible » (resp. Jean-Louis Claret, MCF HDR et Richard Phelan, MCF)
•    Thème D4 : « Style(s) et représentation(s) : l’inévitable sujet » (resp. Monique De Mattia-Viviès, PR et Sandrine Sorlin, PR IUF)

Projet Horizon 2018-2020 : « Les voix féminines de l’anti-féminisme » (resp. Nicolas Boileau, MCF)

Projet transversal : ProLERMA (resp. Joanny Moulin, PR)

 

Programme A | Programme B | Programme C

Programme D | Projet HORIZON | Projet ProLERMA