CRISTIN Kévin - Thèse / HDR

Titre de thèse :
L'innovation technique à l'oeuvre chez R.L Stevenson
Directeur de recherche :
Nathalie Vanfasse
Date de la première inscription :
23.09.2018
Résumé de la thèse en français :

Si la popularité de Robert Louis Stevenson tient en partie à l’univers du voyage et aux aventures qui peuplent ses œuvres les plus connues, l’aura qui l’entoure provient également de la manière dont il choisit d’abandonner ses études d’ingénieur afin d’embrasser une carrière d’auteur, se détournant du même coup d’une profession associée à sa famille depuis plusieurs générations. Travaux universitaires et grand public évoquent tous deux ce moment charnière, à tel point que cela semble être devenu le mythe d’origine associé à Stevenson. Cependant, au-delà du caractère anecdotique de cet épisode de jeunesse, seuls quelques ouvrages et articles universitaires se sont jusqu’à présent proposés d’explorer la possible influence de la formation d’ingénieur suivie par Stevenson sur son travail en tant qu’auteur. Si ses récits fictionnels et ses écrits liés à l’ingénierie ont bien été étudiés respectivement par des universitaires et des ingénieurs, ces deux univers n’ont que peu été rapprochés dans le cadre d’une étude sur la manière dont la formation technique de l’auteur a contribué à façonner plusieurs aspects de son écriture. C’est à travers ce prisme que nous souhaitons proposer une lecture renouvelée de certaines œuvres de Stevenson, en considérant notamment la pensée de l’auteur par rapport au discours de ses contemporains sur le progrès technique, y compris dans le contexte colonial des îles du Pacifique ; sa propre interaction avec certains produits de ces avancées techniques, tel que dans le domaine de l’optique associé au divertissement ; in fine, ces différents angles nous permettrons d’observer la manière dont la technique a pu contribuer à informer l’écriture même de Stevenson ainsi que sa conception du récit comme mécanisme.

5 mots-clés en français :

Science et littérature, Technologies visuelles, Histoire de l'ingénierie

 

Résumé de la thèse en anglais :

If Robert Louis Stevenson’s popularity generally derives from the universe of travels and adventures with which his most famous works are associated, part of the aura that surrounds the author also comes from the way he embraced his career as a writer after abandoning his studies in engineering, a decision which implied moving away from a profession that his family had practiced for generations. Both popular and academic accounts on Stevenson mention this early turning point in his life, to the extent that it now seems to have become the origin myth attached to him. However, beyond the anecdotal nature of this narrative, only a few academic works and articles have investigated the possible influence of the author’s initial training as an engineer on his literary works. Thus, while Stevenson’s fictions and accounts related to engineering have been studied respectively by academics and engineers, these two aspects of his work have rarely been brought together in a study on the impact of his technical training on his fictional writings. In my present work, I am aiming to provide such a reading of the author’s fictions by examining his response to the contemporary discourse on technical progress, including in the colonial context of the Pacific Islands, as well as his own interaction with some of the technical devices produced during the period, especially in optics and early entertainment technologies. Through this angle, I intend to connect the technical world with which Stevenson interacted to the technicality of his own writing and his conception of the literary work as a mechanism.

5 mots-clés en anglais :

Science and literature, Visual technologies, History of engineering

 

Contrats et bourses :

Contrat doctoral spécifique normalien